Accès réservé aux abonnés

Connectez-vous ou abonnez-vous pour accéder à cette VOD !

Épisode 732 : L’implosion du Titan

Il y a 7 mois
5 commentaires
Réservé aux abonnés
Quenellesocorona
Il y a 7 mois
Oups....
Rougail
Il y a 7 mois
Barre de rire ,,,,les ultras riches on s'en b.......
Legros
Il y a 7 mois
Mince,j'etais à Kribi il y a 1 mois et je ne l'ai pas vu.
Negasioniste
Il y a 7 mois
L'Homme et sa vanité légendaire
Aristote46
Il y a 7 mois
Le commentaire de "Négationiste" parle de :l homme et sa vanité légendaire,,,
Ici,cette phrase prend toute son ampleur.Imagez que ce sous marin est descendu à 4 000m alors que son hublot gigantesque en plexiglas de 38cm et 18cm d épaisseur n a été homologué que pour une profondeur de seulement ,,,1300m.La société du "titan"ne voulait pas payer davantage pour vérifier sa solidité à une profondeur inférieure à -1300m.
J ai fait le calcul rapide suivant:une demi sphère de 38cm a une superficie de:(4pi×rayon^2)÷2=(4×3,14159×19^2÷2=2268cm carrés et quelle est la pression à 4 000m de fond?
Elle est de 400bars,c est à dire 400kg de pression sur le moindre petit centimètre carré et le hublot devait supporter donc 2268×400=907 292kg,,,!Soit plus prosaïquement:907 TONNES sur 38 centimètres de plexiglas,,,
En plus la coque était bien constituée de 83 mm de titane bien solide mais il y avait également une structure additionnelle en fibre de carbone
qui est absolument fragile,,,
En cyclisme,j ai eu un vélo carbone qui paraît très résistant mais durant un sprint à 70kmh-1 la tige de selle a explosé sans prévenir mais j ai réussi à m arrêter sans tomber.De plus,j ai vu des potes chuter avec des vélos à
15 000€ qui ont littéralement explosés en dizaines de morceaux,,,Le mien est en ACIER damassé de 64 couches et malgré des chutes et 300 000km et une soudure impossible à réaliser sur de la fibre de carbone de qualité très haut de gamme,mon vélo,nonobstant quelques rayures,roule avec pérennité comme au premier jour.
Alors,le sous marin a été victime d une implosion parce que
Paul Henri Nargelot et Georges Hamish Harding ont voulu daigné ignorer que de nombreux éléments n étaient pas homologués pour descendre à des profondeurs abyssales.
Les clients fortunés ont versé chacun 250 000€ alors qu il aurait fallu qu ils en versassent au moins le double pour prendre place dans un engin qui soit parfaitement homologué et qui puisse revenir tranquillement à la surface en toute sécurité.Toujours "l homme et sa vanité légendaire"qui existe surtout chez les plus riches comme l évoque "Négationiste"dans son commentaire net et tranchant.