Bahreïn : l’espace des libertés de plus en plus réduit

En décidant de dissoudre les formations politiques, les autorités Bahreïnies réduisent de plus en plus l’espace des libertés politiques. Des citoyens réclamant la liberté, le rétablissement de la justice, l’installation d’un gouvernement élu au suffrage, sont jugés par le tribunal militaire d’exception, certains accusés d’incitation à la violence. La situation préoccupe les défenseurs des droits de l’homme. L’Iran accusé d’ingérence par les autorités de Manama rejette toute implication. Le pays semble s’avancer vers une radicalisation aux conséquences imprévisibles.