Les acteurs de l’ONU à visage découvert

Une grande partie du travail des organisations internationales dont l’ONU se déroule dans les coulisses. Ce que ne reflète pas souvent les conférences et autres événements officiels. Malgré les critiques, les Nations unies représentent toujours un espoir. Davantage pour les minorités.

Face aux critiques qui pleuvent sans cesse sur les Nations unies, bien des observateurs pourraient conclure que l’ONU créée en 1945, peine à rendre service à la communauté des Etats du 21ème siècle qui sont, eux, soumis aux flots des mutations notamment sociales, économiques, politiques, scientifiques et technologiques.

Mais, Tout comme lors de sa création en 1945, l’ONU demeure piloter par un grand nombre d’acteurs parmi lesquels, les gouvernements, les organisations non gouvernementales, les fonctionnaires internationaux.
Toutefois, au fil des années, le cercle des acteurs s’élargit et intègre d’autres acteurs de poids à l’instar des pays émergents qui deviennent économiquement plus puissants, réclamant la prise en compte des intérêts dus à leur rang.

Afin que soient prises en considération les intérêts de toutes les composantes de notre monde d’aujourd’hui, le respect de la Charte de l’ONU constitue la boussole qui devrait, au quotidien, déterminer les actions mises en œuvre par tous les acteurs du système des Nations Unies à travers le monde, recommande Raymonde MATINEAU, ancienne fonctionnaire des Nations Unis et professeure au département de l’Ecole de la politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.