Du gagnant gagnant sur le dos des malades

Du gagnant gagnant sur le dos des malades

DU GAGNANT SUR LE DOS DES MALADES

Entre les laboratoires pharmaceutiques et les médecins existe une entente tacite mutuellement bénéfique. Le manège s’avère bien huilé puisque la pratique fonctionne depuis des années. Et comment ? De nombreux produits pharmaceutiques fabriqués par de grands laboratoires sont distribués aux médecins qui à leur tour les prescrivent aux personnes malades en vue de prélever les effets produits dans l’organisme des patients. Les informations ainsi rassemblées sur les nouveaux remèdes sont communiquées aux laboratoires pharmaceutiques par des médecins grassement payés pour le devoir accompli. Voilà le hic de cette pratique connue dans les milieux où elle court  «  d’études observationnelles”. Car il est difficile de séparer les intérêts scientifiques, voire humanitaires, de grands intérêts commerciaux bénéfiques que tirent les firmes pharmaceutiques mondiales et les médecins de cette pratique bien établie en Allemagne et en France. L’enquête réalisée sur cette pratique par Basta apporte de la lumière à l’opinion.

Sur la scène, bien des acteurs entrent dans la danse. D’un côté les laboratoires pharmaceutiques et de l’autre, les médecins. Au milieu des malades et en fin dans l’ombre de nombreux intérêts commerciaux.