Des armes efficaces pour affronter la mondialisation

L’économiste Adam Smith pensait au 18ème siècle que tous les intérêts égoïstes réunis constitueront l’intérêt général. Il préconisait même que les nations n’ont pas intérêt à produire ce qu’elles peuvent acheter moins cher ailleurs. La mondialisation qui à présent rythme le monde prouve le contraire.

La libre circulation des biens et marchandises, des capitaux et des êtres humains protège largement les intérêts particuliers des groupes de personnes, voire de certains pays. Les multinationales par exemple, placent leurs intérêts au-dessus des droits et de la liberté des autres citoyens du monde.
Il est établi avec la mondialisation, que de nombreuses nations deviennent incapables de contrôler leurs frontières. Le nouveau contexte interpelle tous les Etats afin qu’ils améliorent les conditions de vie de leurs populations, grâce au développement des technologies, à la mise en œuvre d’une politique d’investissement forte, de formation et de protection des secteurs stratégiques de l’économie nationale.