Contre les violences les Racistes Anonymes recourent aux tabous

Contre les violences             les Racistes  Anonymes recourent aux tabous

Face aux violences qui secouent régulièrement les Etats-Unis, les membres des Racistes anonymes se livrent aux témoignages publics, mettant en exergue des comportements et des réactions racistes contre lesquels la société doit mener un combat acharné.

 Il y a de cela à peine quatre mois, la police des Etats-Unis, de par son acharnement particulier sur les Afro-américains, a intensifié le déroulement du spectacle d’horreur qu’elle offre régulièrement au monde. Le meurtre du vendeur ambulant Alton Sterling, survenait à Bâton-Rouge en Louisiane le mardi 5 juillet, suivi le mercredi 6 juillet de celui de Philando Castile à Saint Paul (Minnesota), devant les yeux de sa petite amie et de sa fille, pendant un contrôle routier.

Le débat sur les violences policières aux Etats-Unis aurait battu tous les records. L’environnement était on ne plus favorable, pendant cette période électorale, ce d’autant plus que le bilan macabre ne cesse de s’alourdir : la barre de six cent (600) personnes tuées par la police américaine a été franchie, laissant les communautés tout en pleurs et dans l’affliction.

Pour autant, la vie ne s’est pas arrêtée. Les hommes et des femmes de courage ont vécu et analysé les évènements pour finalement engager l’action. Parmi eux, figure aujourd’hui en bonne place, le leader californien du mouvement des Racistes anonymes, le pasteur Ron Buford de la ville de Sunnyvale.

L’action qu’il mène consiste à lutter de manière originale contre les préjugés raciaux. Il organise des réunions de sensibilisation au cours desquelles des participants issus de diverses communautés raciales, exposent à l’auditoire comment ils pratiquent le racisme dans leurs relations quotidiennes, « au lieu de parler du racisme des autres », souligne Ron Buford. Une forme de technique de communication couramment utilisée par le mouvement des alcooliques anonymes.

Tous racistes

« Généralement, chacun d’entre nous ne se réalise même pas qu’il a des comportements racistes. », explique Morgan, un des tout premiers partisans. Il témoigne : «Je suis Morgan et je suis raciste. Cela signifie que si un arabe me trouve dans un avion, la première idée qui vient automatiquement dans mon esprit demeure que ce passager serait un potentiel terroriste ». Morgan assiste régulièrement aux réunions des Racistes anonymes depuis que l’idée a été conçue et mise en pratique par le pasteur Ron Buford. «Je ne m’étais pas considéré comme un raciste en venant ici, dit-il. Les témoignages et les discussions qui animent ces campagnes de sensibilisation m’ont amené à réfléchir et j’arrive à la conclusion suivante : chaque être humain est raciste selon des degrés. Moi aussi, je fais partie des racistes».

Les rencontres de sensibilisation des Racistes anonymes constituent à cet effet des espaces de découverte de soi et des autres. Au bout du compte, chaque groupe racial prend conscience des préjugés qui animent les membres de sa communauté.

En effet dans la société américaine comme ailleurs, tout groupe ethnique se différencie des autres. Les expériences vécues par les différents cercles sociaux sont loin d’être comprises mutuellement. Les réalités et l’environnement dans lesquels baignent les Blancs sont différents de ceux des Noirs, des Indiens, des métis et vice versa.

Au fil des semaines, l’expérience du pasteur Ron Buford se développe. Et le mouvement des Racistes anonymes grandit. En moins d’un an, plus de 50 églises dans 22 Etats différents abritent régulièrement les rencontres de sensibilisation qui se déroulent suivant le modèle institué par Buford. Les partisans gardent l’espoir qu’ils sèment des graines de paix et de compréhension mutuelle qui mettront un jour l’Amérique du nouveau président Donald Trump et le monde entier, à l’abri des violences entretenues par le racisme et les racistes que nous sommes à divers degrés, au-delà des hypocrisies savamment entretenues.

Emmanuel Mba Ngono

Sources: CBS     Metronews    alvinet.com